“... une belle histoire d’amour contée en musique, une parmi bien d’autres… La votre peut être!"

C’est ainsi que Betsy Jolas décrit sa pièce pour flûte et clarinette basse lovemusic. Cette pièce fut le point de départ d’une collaboration entre le flûtiste Emiliano Gavito et le clarinettiste Adam Starkie. lovemusic a commencé à promouvoir et élargir le répertoire de ce duo flûte/clarinette, formation rare, en jouant des oeuvres peu connues, et en faisant appel à des compositeurs pour écrire de nouvelles pièces inédites. Le duo s’élargit et créé un collectif libre d’artistes qui, à travers leur passion commune pour la musique, aiment la partager et la transmettre à travers des projets variés.

photo : Lou Rachmuhl

lovemusic est né de la volonté de développer et présenter des programmes nouveaux qui ne soient pas limités par un genre ou type de formation, mais qui explorent plutôt des concepts esthétiques et des idées créatives afin de produire un discours alternatif et cohérent. Nous aimons explorer tous les répertoires, et notre travail en collaboration avec des compositeurs d’aujourd’hui complète nos programmes en offrant un point de vue original du présent…

Les membres du collectif sont toujours enthousiastes de (re)découvrir les possibilités interprétatives de leurs instruments et surtout d’explorer leurs interactions avec les nouvelles technologies et les différentes techniques de performance scénique. 

L’activité de lovemusic se développe autour des axes suivants:

Une création indépendante et éclectique : lovemusic s’inscrit dans une démarche engagée pour la découverte de nouveaux compositeurs ainsi qu’un instrumentarium éclectique qui répond non seulement au choix esthétique particulier de chaque programme, mais aussi à une envie de fomenter l’échange et la collaboration entre musiciens et compositeurs. Une attention particulière est donnée par le collectif à la parité dans leur choix de compositeurs auxquels ils commandent de nouvelles oeuvres, lovemusic a collaboré avec de nombreux compositeurs et plusieurs pièces leurs sont dédiées (Sohrab Uduman, Mike Vaughan, Marcello Messina, Michael Spencer, James Erber, Doina Rotaru, Marc Yeats, Nicolas Medero Larrosa, Ezequiel Netri, Annette Schlünz, Jesse Broekman, Jérôme Combier, Davíð Brynjar Franzson...) .

Une médiation innovante et différente : le cycle de lovemusic à la BNU de Strasbourg permet au collectif d’expérimenter de nouveaux formats de concerts. Cette approche permet de conjuguer l’exigence de la création et nécessité d’attirer un nouveau public. Le collectif propose également des notes de programme ludiques, visuelles et innovantes, afin d’encourager une appréciation spontanée de la musique plutôt que d’une recherche de compréhension cérébrale. Chaque concert de leur cycle strasbourgeois est suivi d’un apéritif-rencontre, moment important d’échange entre le public et les artistes du collectif.

Une diffusion nationale et internationale : lovemusic diffuse ses productions au niveau national et international. En effet, une des nos démarches principale est l’affirmation de notre développement artistique dans la région, tout en faisant rayonner cette activité, qu’elle soit créée à Strasbourg, ailleurs en France ou à l’étranger. lovemusic se produit régulièrement en salles et festivals en France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Japon et Mexique.

Une pédagogie engagée et alternative : Le collectif s’engage à transmettre la création contemporaine à tous les niveaux de l’apprentissage : de jeunes compositeurs et instrumentistes faisant leurs premiers pas en dehors du cadre classique jusqu’aux étudiants en fin de cursus / début de carrière dans les institutions de l’enseignement supérieur.